Un Bon Départ !!!


Pendant toute la Coupe du Monde, GeekMate joue à Paul le Poulpe et tente de prédire les scores de chaque match en les jouant à l’avance sur FIFA 14 !

Brésil 3 – 3 Croatie

Ca fait bien longtemps que la Coupe du Monde ne nous avait pas offert un tel spectacle dès son match d’ouverture ! Car s’il y avait bien des petits malins pour rappeler que la Croatie était une bonne équipe – Modric est un superbe joueur au Real Madrid, Mandzukic joue au Bayern Munich, Subasic a fait une superbe saison dans les buts de Monaco – personne ne s’attendait à un tel scénario !

Dès les premières minutes, la Croatie, à la surprise générale, prenait le contrôle du match et montrait qu’elle n’avait pas de complexe à faire face à des brésiliens sans doute un peu paralysé par l’enjeu et par le rendez vous avec l’histoire que de trop nombreux observateurs ont pris à leur place. Dès la 8ème minute, Perisic déboulait sur son côté gauche, dribblait sans difficulté Dani Alves et Dante avant de centrer pour la tête d’Olic, heureusement repris par Paulhino non sans difficulté. Le Brésil, bien trop brouillon dans ses relances, continuait à subir le jeu inspiré de Croates complètement désinhibés et qui tentait crânement leur chance à chaque récupération de ballon.

À la 14ème minute, nouvelle alerte pour le Brésil avec Modric à la baguette qui donnait à nouveau la balle à Olic qui lançait Kranjcar pour déborder la défense brésilienne par la droite. Sa vitesse de pointe lui permettait de prendre l’avantage mais son manque de précision l’empêchait de cadrer une frappe trop croisée. Puis c’est Jelavic qui se signalait d’une frappe cadrée (18ème) bien capté par Julio Cesar, après un magnifique contrôle de Kranjcar le long de la ligne de touche puis d’une bonne remise pour son compatriote.

Les brésiliens restaient sous la menace, et après un dégagement sous pression de Julio Cesar, Modric récupérait le ballon pour servir Kovacic qui combinait avec Perisic pour trouver une superbe ouverture côté opposé sur Kranjcar. Cette fois çi, l’attaquant ne laissait pas passer sa chance et cadrait son ballon lucarne opposée (20ème) sans laisser aucune chance au portier Auriverdi. Plombé par ce début de match complètement raté, le Brésil semblait complètement incapable de prendre le jeu à son compte et laissait les Croates et notamment Perisic transpercer leur défense par le côté gauche. Jusqu’à combiner avec Jelavic qui s’amusait de Dante pour faire une passe en retrait à Kovacic. En position quasi idéal, celui-ci tirait sur le poteau droit et le ballon après un rebond se retrouvait à nouveau au fond des filets ! Toujours aussi peu enclin à réagir, les brésiliens continuaient de subir le jeu jusqu’au coup de sifflet annonçant la pause.

Après le repos, les jaunes et bleus n’avaient toujours pas les idées en place et malgré une volonté un peu plus affiché de mener leur action jusqu’au bout, c’est encore Olic qui s’offrait 2 occasions. La première, sauvée par un tacle homérique de Dante (52ème) et la deuxième cafouillé (56ème) devant Julio Cesar. à la 60ème, le même Olic trouvait une bonne position de frappe juste à l’entrée de la surface de réparation mais Julio Cesar veillait. Sur le corner suivant, Rakitic trouvait à son tour une bonne position de frappe mais le cadre s’échappait.

Toujours aussi peu à l’aise avec le ballon, Marcello combinait avec Fred redescendu au milieu de terrain pour toucher quelques balles et pouvait lancer Oscar qui transperçait littéralement la défense rouge et blanche enfin mise à mal. D’un centre au cordeau, il touchait la tête de Fred (65ème), reparti vers l’avant et le Brésil marquait quasiment sur leur première occasion du match. Enfin décomplexé, le Brésil offrait enfin quelques actions dignes de leur rang. Un poil désorganisé, les croates laissaient Hulk traverser quasiment tout le terrain le long de sa ligne de touche pour aller chercher un corner qui allait s’avérer salvateur. Car suite à ce corner, si la frappe de Hulk, un peu trop écrasée, finissait sur le poteau, Oscar pouvait récupérer et centrer pour Gustavo (75ème) qui plantait une nouvelle tête au fond des filets pour enfin recoller à 2 partout. Inespéré.

Les jaunes et bleus se lançaient alors à l’attaque, avec l’espoir d’accrocher une victoire complètement folle. Désormais peu sûr d’eux, les croates tentaient de faire tourner la balle pour retrouver leur esprit jusqu’a ce que Neymar, un fantôme jusque là, accélère enfin sur le côté pour centrer à nouveau pour Fred dont la tête était repoussé par Lovren. Malheureusement le ballon revenait sur l’attaquant Auriverdi qui le reprenait de volée comme il pouvait pour l’expédier ad patrès dans les buts adverses !

Complètement survoltés par ce scénario inimaginable quelques minutes plus tôt, les brésiliens ne cherchaient même plus à conserver le ballon mais simplement à dégager comme ils pouvaient à chaque fois qu’il brulait leurs pieds. Remis dans le match, les croates lâchaient leurs dernières cartouches et c’est dans le coin droit que Vukusic pouvait remettre derrière à Rakitic qui centrait tendu pour la sainte tête d’Olic qui – Ô miracle – trouvait le moyen de battre Julio Cesar de la tête, la 90ème minute dépassée. Quelques secondes plus tard, l’arbitre sifflait la fin d’un match haletant qui donnait le ton d’une Coupe du Monde qui s’annonce vraiment passionnante.

Publicités