Sur le toît du monde !


Allemagne 1 – 0 Brésil

C’est donc la logique sportive qui s’est imposé durant cette finale, opposé à la logique Historique qui donnait les argentins grand favori puisque aucune équipe européenne ne s’était jamais imposé dans une coupe du monde organisé par un pays d’Amérique du Sud.
Mais durant tout le long de la compétition, il faut reconnaître que cette équipe d’Allemagne à su se montrer à l’aise dans toutes les situations. Avec le ballon, elle est capable d’action fulgurante et d’enfoncer son adversaire dans les méandres du doute (Brésil, Portugal). Sans le ballon, elle sait défendre avec solidarité, étouffé l’adversaire et lui fermer toute possibilité (USA, France). Mené au score, elle se rebiffe et parvient toujours a inverser la tendance (Ghana). Les scénarios se sont succédé mais à la fin c’est bien Gary Lineker, un jour de 1/2 finale en 1990, qui avait raison : « Le football est un jeu simple, 22 joueurs chassent un ballon pendant 90 minutes et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne »

Publicités