Chronique : Road Not Taken (de Daniel Cook – Spry Fox)


Dans un village un peu particulier, les enfants partent dans les bois tous les hivers à la recherche de baies pour nourrir leur famille. Souvent de nombreux enfants se perdent et ne reviennent pas. Un jour, un étranger leur vient en aide et décide de retrouver, à ses risques et périls, les enfants dans la forêt. Jusqu’à devenir lui même un habitant du village.

rnt-blog-pax-poster

Road Not Taken est un roguelike sous forme de puzzle game sorti sur PS4, PC et Mac au prix de 15€. Les abonnés PS+ du PSN peuvent profiter de l’offre gratuite du mois d’août pour se le procurer.
Chaque niveau représente une excursion dans la forêt pour retrouver les enfants perdus du village durant un hiver. Lorsque vous retrouvez un enfant, il suffit de la rapporter à sa mère pour marquer les points en conséquence. Votre personnage se déplace sur un damier (pas de diagonal) et peut, à l’aide d’un pouvoir de télékinésie, déplacer les objets ou des créatures qui vous bloquent la route. Pour vous emparer d’un objet, vous devez vous situer sur une case adjacente. Attention, une fois que l’objet est pris, la seule manière de s’en séparer est de le lancer dans la direction opposée à votre personnage. C’est à dire que si l’objet est sur une case à ma gauche, je le lancerait vers la gauche et il s’arrêtera sur le premier obstacle qu’il rencontrera. Vous pouvez aussi vous déplacer avec l’objet mais cela vous en coûtera de l’énergie. Chaque case parcourue avec un objet vous fait perdre un point d’énergie. L’intérêt de lancer les objets apparaît très vite pour éviter de faire tomber son énergie à zéro et alors de mourir dans le froid de l’hiver. Autre problème, lorsque vous utilisez votre pouvoir, il s’applique à tous les objets autour de vous et pas seulement sur l’objet qu’il vous intéresse de déplacer. Les choses se compliquent. Concrètement cela donne des situations où il est impossible de se déplacer avec les objets portés car l’un d’entre eux rencontre un obstacle ou bien lorsque vous lancez un objet, vous lancez tous les objets dans toutes les directions possibles.

Outre le fait qu’il s’agisse d’obstacles, tous ces objets peuvent aussi vous permettre de progresser. La forêt est représentée par une succession de tableau dont la sortie est souvent bloqué. Pour l’ouvrir, il faut réunir les objets indiqués à l’écran. 3 arbres doivent se retrouver côte à côte et le passage s’ouvre devant vous. Mais le plus marrant reste à venir. Tous ses objets/créatures interagissent entre eux et ont des comportements. Il va falloir expérimenter pour comprendre comment ils fonctionnent, lesquelles vont bien ensemble, lesquelles à ne surtout pas associer, etc…

road-not-taken-screenshot-01-1

Le jeu regorge d’à peu près 200 secrets et il vous faudra en découvrir un maximum si vous espérez aller au bout de la 15ème année. Parce que Roguelike oblige, si par hasard vous trépassez, vous êtes bon pour tout recommencer depuis le début ! Mais Road Not Taken contient aussi de quoi vous aider dans votre tâche ! Car entre chaque niveau, il vous est donné la possibilité de discuter avec les habitants du village, de vous faire des amis et vos échanges pourraient vous permettre de gagner quelques breloques. Les breloques s’équipent avant de commencer un niveau et modifient les statistiques qui régissent la construction des niveaux. Car, ces niveaux sont procéduraux. C’est à dire qu’il sont générés de manières « aléatoires » (aléatoires avec pleins de conditions pour qu’ils correspondent au niveau de difficulté de l’année et pour qu’ils soient jouables) à chaque fois que vous recommencez une partie. Les breloques permettent donc d’abaisser le niveau de difficulté ou au contraire de le monter pour les plus aguéris d’entre vous. Mais là, ça va demander un peu de boulot quand même.

Road_Not_Taken-SCREENSHOT_05

Du boulot, car Road Not Taken s’avère diaboliquement difficile. Dès la 5ème année (donc à peu près 1/3 du jeu), l’expérience est essentielle pour pouvoir réussir à progresser. Connaître les comportements des créatures, savoir comment récupérer de l’énergie supplémentaires en utilisant les ingrédients distribués dans les niveaux, faire des obstacles de nouveaux atouts. Mais même avec une connaissance poussée de la chose, le jeu ne se soucie guère de lisser la difficulté et offre des casses-tête qui semblent infranchissables. Peu importe. Les parties s’enchaînent et l’objectif n’est plus vraiment de retrouver les enfants perdus mais simplement de comprendre comment cet univers fonctionne. Les ruches font des pots de miel qui redonnent de l’énergie, les taupes inversent leur position avec les éléments sur lesquelles vous les lancez, les chèvres mangent les fleurs et font caca, les ratons laveurs sont inoffensifs… tant que vous ne les avez pas lancé ! Ne vous inquiétez pas, des tableaux entiers gardent trace de vos découvertes et vous expliquent comment chaque élément du jeu réagit, une fois que l’avez trouvé par vous même.

screen_shot_2013-08-30_at_3.17.48_pm.0_cinema_640.0

Road Not Taken s’avère être une expérience original, riche et enrichissante, surprenante plus d’une fois. Et puis outre ses puzzles retords, c’est finalement l’ambiance du jeu qui accroche. En partageant vos ressources avec les habitants du village, vous allez apprendre à les connaître, devenir leur ami, vous attachez à leur personnalité. 15 ans de vie que vous allez partager, ça ne s’oublie pas comme ça !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s