Chronique : Towerfall Ascension (de Matt Thorson)


towerfallAscension

Depuis l’avènement du jeu en ligne, le jeu multijoueur sur un écran ne se porte plus très bien. Les jeux de voitures ou les FPS – des genres parfaits pour le jeu à plusieurs – ne proposent quasiment plus de mode écran splitté, préférant laisser le confort d’un écran entier grâce aux joies de l’internet. Pourtant, qui n’a pas de souvenir hilare d’une partie à 4 joueurs devant le même écran, de cette époque ou le graphisme et la technique comptait moins que les éclats de rire que l’on pouvait partager ensemble. 4 archers issus d’un univers d’héroic fantasy minimaliste viennent nous rappeler que le jeu vidéo, ce n’est pas seulement s’enfermer dans sa chambre ultra connectée mais aussi se faire des soirées entre amis.

towerfall_ascension_4-pc-games

Towerfall Ascension est un jeu d’action multijoueur qui renoue avec la tradition des Bomberman ou autres Worms qui ont sûrement su régaler les plus anciens d’entre vous.
Après une sortie sur OUYA en juin dernier, le voici qui débarque sur Steam et sur le Playstation Store de la PS4.

Le but du jeu est ultra-simple. 4 archers dans une arène s’affrontent et tentent de s’éliminer jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Selon le mode de jeu, la victoire reviendra au dernier en vie ou bien à celui qui a éliminé le plus d’adversaires, voir à l’équipe qui a supprimé tous les membres de l’équipe adverse.

Chaque archer démarre avec 3 flèches et uniquement 3 flèches. Autant vous dire qu’il va falloir viser juste ! Mais sachez qu’une flèche n’est jamais vraiment perdue, si vous avez raté votre cible, elle viendra se planter dans un mur et il  y a toujours moyen d’aller la récupérer. Sachez aussi que vous pouvez récupérer les flèches des autres joueurs et monter ainsi jusqu’à 6 flèches dans votre carquois ! Si jamais au contraire, vous vous retrouviez à court de flèche, il est aussi possible d’éliminer un adversaire en lui sautant sur la tête.

TwilightSpire

Les contrôles permettent donc de se déplacer en toute facilité, de sauter, de se baisser, de faire du « wall jump », de tirer vos flèches mais aussi de faire une esquive. Ce mouvement vous permet de changer de direction rapidement mais aussi d’attraper au vol une flèche qui vous aurait pris pour cible. Attention, après votre mouvement d’esquive, vous êtes vulnérable pendant un petit laps de temps ou votre personnage sera immobile et sans défense. Le timing à donc une grande importance lorsque vous voulez réaliser ce genre de mouvement.

Enfin, le jeu ne serait pas aussi marrant sans les fameux coffres qui apparaissent dans les maps. Ces coffres offrent des Bonus / Malus qui vont changer le cours de la partie. Flèches bombe, flèches laser, ralentissement du temps, Invisibilité… les options sont tellement nombreuses que je pourrais continuer sur 4 pages à toutes les énoncer. Important aussi les connexions Haut / Bas et Gauche / Droite de l’arène. Ainsi, si vous sortez par le bord gauche de l’écran de l’arène, vous revenez immédiatement par la droite. De même pour le haut et le bas.

Backfire

Le Feeling.
Si je demandais à mes voisins ce qu’il pense de Towerfall Ascension, je pense qu’il le détesterait cordialement. Les quelques soirées que j’ai pu organiser ont provoqué tellement d’hilarité, de chambrages, d’admiration, de cris de joie ou de détresse que je suis à peu près certains que l’envie de me dire quelques mots raisonnables a dû leur effleurer l’esprit.

C’est simple, Towerfall est une bombe dès que vous êtes en possibilité de réunir 4 joueurs. Les quelques mécaniques qui régissent le jeu sont tellement bien pensées, qu’elles poussent l’imagination des joueurs à un tel point qu’on a vraiment l’impression de pratiquer un art martial combiné avec du tir à l’arc. Et ce avec des graphismes qui rappellent les consoles 16bits de notre enfance.

Les flèches sans être autoguidé, bénéficie d’un petit « snap » sur le joueur lorsqu’elles se rapprochent suffisamment d’une cible. J’en vois déjà qui se détourne d’un jeu qu’il qualifierait de trop assisté mais il y toujours la possibilité de sauter pour éviter au dernier moment ou d’utiliser le mouvement d’esquive pour attraper la flèche en plein vol, remettant le « skill » au centre du jeu

towerfall-ascension-screenshot-ME3050232015_2

La fluctuation des munitions offre une tension très intéressante car les joueurs tentent d’avoir l’avantage en récupérant au maximum les munitions qui jonchent rapidement les murs du niveau. De même les coffres offrent de nouvelles perspectives tactiques : par exemple, savoir utiliser les flèches laser procure de nouvelles stratégies de jeux.

De même la possibilité d’éliminer un adversaire en lui sautant dessus permet d’avoir toujours une chance de l’emporter même lorsque la situation est critique. Savoir jouer avec l’esquive peut permettre de se retrouver au-dessus de votre adversaire dans une position fort avantageuse. De manière globale, la position face à votre adversaire est très importante. Il faut toujours essayer d’acculer votre adversaire en se trouvant au-dessus de lui… Problème : les connexions Haut / Bas de l’arène offrent la possibilité d’inverser la tendance. Ceci vous oblige à avoir les yeux partout et d’anticiper au maximum les mouvements de votre adversaire.

La grande force du jeu est d’offrir suffisamment d’options aux joueurs pour rendre l’issue d’un combat complètement incertaine. Certes, un joueur armé de 6 flèches et d’un bouclier a l’avantage mais retourner une flèche contre son tireur et venir faire un « dash » sur sa tête pour l’humilier reste une possibilité tout à fait envisageable (après quelques heures de jeu, j’en conviens )

Towerfall

Mode Solo.
Pour venir compléter le tableau, Towerfall Ascension n’est pas qu’un jeu multi. Il propose aussi un mode Quest dans lequel 1 ou 2 joueurs peuvent affronter des vagues d’ennemis dans les arènes du mode multijoueur. Les ennemis fonctionnent avec des comportements assez simplistes mais le challenge vient de la combinaison de ces ennemis qui vont vous mettre une pression maximum. Sincèrement, même si le challenge est bien présent, ceci est un mode d’appoint, l’intérêt principal du jeu reste son mode Versus. De même pour le mode Trial qui permet de s’entrainer face à des cibles dans des challenges en temps limité.

TowerfallAscensionAnnounce-610

Conclusion.
Towerfall remet enfin à l’honneur le jeu multijoueur en réseau local. Le partage de vrais moments de fun entre amis. Une sensation qui était devenue depuis quelques années l’apanage des jeux de plateau pour ma part. Si vous êtes prêt à faire l’effort de vous réunir avec des amis, il n’y a aucune raison de ne pas succomber à Towerfall. Et si ce n’est pas le cas, votre vie n’en sera que plus triste…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s