Chronique : Noé (de Bruno Cathala & Ludovic Maublanc)


1328266502877_9940493

Winter is coming. Non pardon… c’est le déluge ! Il faut sauver les animaux et les faire monter dans les bateaux prévus par Noé. La répartition va se faire selon un savant mélange de poids et de genre afin de faire partir les bateaux le plus vite possible. Les mâles, les femelles, les homos, les hétéros et même les trans… Tout le monde aura les mêmes droits et les mêmes chances !

noe
Le Gameplay.

Noé est un jeu de défausse de 2 à 5 joueurs dont les parties excédent rarement les 30 minutes et qui s’adresse à toutes personnes ayant l’âge de lire et écrire. Chaque joueur se voit distribué 8 cartes aux couleurs de différents animaux. La valeur numérique représente leur poids et la couleur (bleu ou rose), leur genre (mâle ou femelle). 5 bateaux attendent d’être plein pour pouvoir partir. Ils acceptent uniquement des mâles, uniquement des femelles ou les 2 à condition qu’ils soient joués alternativement (un mâle puis une femelle puis un mâle puis une femelle puis un mâle, etc…). A son tour de jeu, un joueur joue une carte sur le bateau sur lequel se trouve Noé (une tuile le représente) puis déplace Noé sur un autre bateau. Pour qu’un bateau largue les amarres, son poids, l’addition de toutes les valeurs de cartes jouées sur ce bateau, doit attendre 21. Si jamais un joueur ne peut pas jouer de carte sur le bateau ou se trouve Noé sans dépasser 21 tout en respectant la couleur de la carte admise (bleue ou rose), il reprend toutes les cartes du dit bateau en main. Si le total atteint 21 pile poil, le bateau démarre et le joueur qui a joué la dernière carte sur ce bateau peut donner une de ses cartes à un autre joueur. Lorsqu’un deuxième bateau partira, ce sont 2 cartes qui seront données à un autre joueurs, puis 3, puis 4. La partie s’arrête dès qu’un joueur s’est débarrassé de toutes ses cartes ou que 4 bateaux sont partis.

Pour rendre tout ça encore plus amusant, vous avez le droit de rejouer si vous jouez un animal de même race que le dernier animal posé sur ce bateau. Sachez aussi que certaines cartes ont un petit pouvoir spécial : l’escargot est hermaphrodite (vous choisissez son genre), la girafe profite de son long cou pour aller regarder le jeu d’un adversaire, l’âne est têtu et bloque Noé sur le même bateau et le lion en bon roi des animaux peut échanger une de ses cartes contre la carte d’un adversaire. Enfin, le pivert fait des trous partout et réduit la capacité des bateaux de 21 à 13 !
Pour compter les points, des petites larmes ont été ajoutées sur les animaux les plus mignons. Chacune d’entre elle vous coûtent 1 point lorsque la partie s’arrête. Le joueur ayant le moins de points au bout de 3 manches l’emporte.

noe_couv
Le Feeling.
Noé est un jeu très amusant. Si la règle du 21 fait immédiatement penser à un black jack revisité, la sensation de jeu n’est pas exactement la même. Il est beaucoup plus facile de savoir quel cartes vos adversaires ont en main. D’abord grâce à la girafe qui permet de voir les jeux des adversaires et aussi parce qu’un joueur peut récupérer toutes les cartes d’un bateau. Il convient alors de bien retenir ce qui a été joué afin de savoir quel carte sera la plus embêtante pour votre adversaire de gauche. Le but est d’essayer de piéger ses adversaires en montant la valeur du bateau la plus proche possible de 21 afin de réduire leurs possibilités de jeu et les forcer à reprendre toutes les cartes d’un bateau. A contrario, le risque est de leur permettre d’atteindre 21 et donc de se défausser d’une carte de plus qu’ils se feront un plaisir de vous remettre si c’est vous qui les avez poussé dans leurs derniers retranchements. Utilisez aussi les cartes déjà découvertes pour calculer vos chances d’embêter vos adversaires. Malgré ses contraintes (couleur plus chiffre) et sa tendance légèrement chaotique, Noé reste un jeu calculatoire dont vous pouvez estimer chaque coup. Beaucoup plus intéressant que le Uno par exemple, pas forcément beaucoup plus compliqué à apprendre et tout aussi rigolo.


04noe
Conclusion.
Rigolo, relativement simple, tactique, Noé a toutes les qualités d’un excellent jeu pour toute la famille. C’est le genre de jeu dont je suis toujours friand car il me permet autant de passer un bon dimanche en famille que de commencer une soirée jeux plus velu pendant l’apéro. En plus comme c’est les vacances…

Noé est disponible sur Philibert en suivant ce lien pour la modique somme de 13,50€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s