Chronique : Kung Fu (de Michael Palm & Lucas Zach)


kungfuCover

Vous aimez la nature ? Les fleurs, les arbres, la botanique ? Vous rêvez de vous allonger dans l’herbe, d’écouter le piaillement des oiseaux, de sentir les roses qui vous entoure… Passez votre chemin alors ! Kung Fu c’est de la pure tatane pour en mettre plein la tête de votre adversaire !

KungFuGame
Le Gameplay.

Kung Fu est un jeu de carte de combat pour 2 joueurs à partir de 8 ans d’une durée approximative de 15 min. Le jeu se décompose en 2 pioches : d’un côté les cartes rouges pour attaquer et de l’autre côté les cartes bleues pour défendre. Chaque joueur pioche 3 cartes de chaque couleur pour composer sa main de départ et prend 10 jetons « point de vie ». L’initiative est donnée à un des 2 joueurs aux hasard.

Le joueur qui a l’initiative peut : jouer une carte rouge pour attaquer ou rendre l’initiative à son adversaire si celui à au moins une carte rouge. Dans ce cas, le nouveau défenseur peut piocher 3 cartes dans les paquets de son choix et le nouvel attaquant doit forcément attaquer. Lorsqu’un joueur attaque, il peut jouer sa carte face visible ou face caché, il permet alors au défenseur de piocher une carte dans le paquet de son choix. Puis c’est au tour du défenseur de jouer une carte bleue pour se défendre. On compare alors les valeurs des cartes jouées. Si la carte d’attaque est plus forte que la carte de défense, le défenseur perd autant de point de vie que la différence de valeur entre les 2 cartes. Si les 2 cartes sont égales, il ne se passe rien. L’attaquant garde l’initiative et une nouvelle manche démarre. Si c’est la carte du défenseur qui est plus forte, 2 choix s’offre à lui : reprendre l’initiative pour la manche suivante ou piocher autant de cartes que la différence de valeur entre les 2 cartes dans les paquets de son choix.

Certaines cartes offrent une ou plusieurs pièces aux joueurs qui les ont jouées. Ces cartes restent dans la zone de jeu des joueurs. D’autres cartes peuvent déclencher un effet (faire défausser votre adversaire, supprimer des cartes ressources disponibles, empêcher votre adversaire de défendre, etc) en payant le coût demandé en pièces. Voila pour les règles relativement simple.

Le Feeling.
Très sincèrement, je ne donnais pas cher de la peau de ce jeu lorsqu’un de mes amis a sorti la boite. J’avais tort. Malgré la DA très kitsch et la boîte assez peu engageante, les parties se révèlent suffisamment tactiques et les mécaniques assez originales pour en faire une petite curiosité, tout du moins au départ. Après quelques parties, c’est même un profond sentiment d’injustice qui s’empare de moi lorsque je m’aperçois que la page BoardGameGeek de ce jeu ne contient aucun commentaire.

Le combat se joue sur 2 niveaux : la puissance des coups pour tenter d’affaiblir votre adversaire et l’économie de pièces afin de pouvoir déclencher les effets des cartes les plus puissantes. Évidemment les cartes les plus intéressantes en pièces sont souvent faible en attaque ou en défense et vice versa. Il faut donc à la fois réussir à préparer ses futures attaques tout en essayant de garder l’initiative, le jeu créant des dilemmes entre tactique du tour et stratégie sur le long terme.

Jouer ses cartes d’attaque face cachée permet dans un premier temps de masquer les éventuelles effets que vous pourrez infliger à votre adversaire mais n’oubliez pas que vous permettez aussi à votre adversaire de se renforcer en piochant une carte. Plus la partie avance, plus un vrai jeu de bluff s’installe pour tenter de faire défausser ses cartes de défense les plus efficaces à votre adversaire. Jouer les cartes face visible à un rôle tout aussi intéressant car vous pouvez alors asséchez la main de défense de votre adversaire (puisque dans ce cas, le défenseur ne dispose pas de compensation en piochant une carte).

Le plus intéressant reste la gestion de l’initiative. Savoir quand on est allé au bout de sa main d’attaque et rendre l’initiative à son adversaire au bon moment est la clef du succès. Cette mécanique retranscrit parfaitement un assaut composé d’une suite de coups que le défenseur doit parer avant de trouver la faille pour contre attaquer au bon moment. Tout aussi important est le choix que vous ferez de piocher dans le paquet rouge ou le paquet bleu à chaque fois que vous en aurez l’occasion. Assurez vous d’avoir toujours de bonnes cartes de défense, mais ne négligez pas pour autant d’avoir beaucoup de cartes attaque pour pouvoir faire des séries d’attaque longues et harassantes pour votre adversaire.

KungFuCards

La Direction Artistique.
Malheureusement, on ne peut pas toujours faire un sans faute et Kung Fu rate complètement son habillage graphique. Les graphismes rappellent une version 90’s de Street Fighter limité au personnage de Ryu, sans les pixels avec une ambiance de manga du pauvre. On peut trouver ça drôle, personnellement, je trouve surtout ça moche. Comme on dit souvent: chacun ses goûts !
Par contre, on peut supposer que ce manque de sex appeal lui a été fatal au niveau médiatique. Personne ne semble s’intéresser à ce jeu aux mécaniques pourtant séduisantes. Vu le prix vraiment riquiqui (Moins de 9€ chez Philibert), il y a vraiment de quoi se faire plaisir pour pas cher.

Conclusion.
Belle surprise donc que ce Kung Fu qui sort un peu de nulle part. On peut regretter sa direction artistique et son titre sans doute trop banal (La recherche Google est assez fastidieuse) qui l’empêche d’accéder aux honneurs de la médiatisation. Le rythme du jeu est rapide, les parties sont assez tendues et la rejouabilité est bonne grâce au mécanique de bluff qui s’installe doucement et lui donne toute sa saveur. Et comme le prix est assez bas, que la boîte est transportable et solide (en fer), ça serait vraiment dommage de passer à côté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s