Chronique : Ghooost (de Richard Garfield)


Ghooost Title 600

Le Thème.
Votre manoir est hanté. Et ceux de vos voisins aussi. La chasse aux fantômes doit avoir lieu. Mais peut être qu’au lieu d’essayer de refourguer vos vieux fantômes à vos voisins, vous feriez mieux de trouver un moyen de vous en débarrasser pour de bon !

Ghooost--Cartes

Le Gameplay.
Ghooost est un jeu de cartes de 2 à 6 joueurs qui se situe quelques part entre Uno et Gang Of Four. Chaque carte représente un fantôme qu’il va falloir chasser. Au début de la partie, chaque joueur se voie distribuer une main de 4 cartes, ainsi qu’une pile de cartes face caché (le nombre varie selon le nombre de joueur) nommée Manoir. Le but est de vider votre Manoir de toutes cartes. Mais avant de pouvoir vous débarrasser de ces cartes, vous devez déjà vider votre main. Les cartes de valeur numérique de 1 à 14 existent en 4 exemplaires et le jeu dispose aussi de 2 « excuses » et de 4 cartes « X ». Comme dans Gang of Four, vous devez toujours poser une ou plusieurs cartes de même valeur mais plus fortes ou égal à celles de votre prédécesseur… Ainsi l’on peut poser un 4 sur un 2, puis un 9 sur le 4, etc. Si vous ne pouvez pas jouer (ou ne voulez pas jouer), vous devez reprendre les cartes posées au milieu dans votre main. Vous pouvez poser à votre guise des doublons ou des triplés mais vous devez alors rejouer immédiatement puis vous pouvez revenir à une carte seule à n’importe quel moment tant que la valeur de votre carte est plus forte que la dernière valeur jouée. Un Quatuor peut se poser sur n’importe quel valeur et balaye le paquet central définitivement hors de la partie. A cela viennent s’ajouter des effets de cartes bien particuliers qui font penser au Uno : les cartes jaunes peuvent être joués sur n’importe quelles cartes; seul une carte rouge (ou jaune, cf leur pouvoir) peut être jouée sur une autre carte rouge et enfin les cartes bleues bénéficient de petits effets spécifiques. Les 8 inversent le tour de jeu, les « X » peuvent être jouées avec n’importe quelle(s) autre(s) carte(s) en doublon (ou triplé) et les 11 balayent toutes les cartes posées au milieu hors de la partie. Lorsque votre main est vide, vous êtes autorisé à jouer la première carte de votre manoir lors de votre tour. Si elle est valide (supérieure à la dernière valeur jouée), elle compte pour une carte jouée à votre tour, sinon vous récupérez les cartes posées au milieu… Et à nouveau, vous allez devoir vider votre main pour pouvoir poser la carte suivante de votre manoir. Le twist ultime étant que l’avant dernier joueur (et non le premier comme on pouvait s’y attendre) qui nettoiera son manoir marquera le plus de point lors de la manche. C’est tordu mais c’est voulu ! 🙂

img-1360604861.51192ebd9b790

Le Feeling.
Ghooost est un jeu de cartes complètement déjanté. A tel point, qu’il s’agit à mon sens, du jeu le plus incompris de 2013. J’ai lu et entendu beaucoup de choses incorrectes à son sujet. Notamment qu’il s’agissait uniquement d’un jeu de chance… Grossière erreur. J’admet que les premières parties sont tellement hors des standards habituels qu’il est facile de passer à côté de la finesse de ce jeu si particulier. Aussi, évitez d’y jouer à 2. Oui, c’est marqué sur la boite que c’est possible mais le jeu n’a qu’assez peu d’intérêt dans cette configuration.
Pour ma part, sachez qu’il s’agit du jeu qui m’a procuré le plus de fou rire de toute l’année… Et j’ai pas mal de potes qui peuvent en témoigner !!!

Capture d’écran 2013-12-31 à 14.45.19

La Stratégie.
Alors quelles sont donc les subtilités qui rendent les parties de Ghooost si délurées ? Tout d’abord, les cartes tournent de mains en mains, il est donc facile de savoir ce que possède chaque joueur autour de vous. Pourquoi ne pas en profiter pour jouer la carte qui va les embêter le plus ? Ensuite, si vous voulez maitriser la partie, vous devez absolument être le premier à vous retrouver avec une seule carte dans votre manoir, lorsque c’est le cas, essayez de la jouer sur une carte très forte pour éviter de finir votre manoir trop tôt. Une fois que vous êtes dans cette configuration, vous pouvez vraiment maitriser le flow de la partie. N’hésitez pas à prendre les cartes du milieu pour « faire » votre main. Si vous vous retrouvez avec beaucoup de doublons, de triplés, voir 1 ou 2 quatuors, vous allez pouvoir vider votre main en 1 seul coup. Il s’agit donc d’attendre que les autres joueurs se vident de leurs cartes pour l’emporter face au pauvre dernier. Mais pourquoi les autres ne feraient pas comme vous, vous allez me dire ? Et bien tout simplement parce que eux n’auront pas la chance de se « faire » une main de tueur. Ils vont subir les cartes qu’ils récupèrent et elles n’iront pas forcément ensemble, les empêchant de vider leur main en 1 seul coup. Tant qu’il ne reste pas une seule carte dans leur manoir, c’est un luxe qu’ils ne peuvent pas s’offrir, ils doivent jouer pour vider leur manoir sans savoir si les cartes qu’ils tireront seront bonnes ou mauvaises !

Conclusion.
Résultat Ghooost est une sorte d’hybride qui allie le coté stratégique d’un Gang of Four avec la folie chaotique du Uno. Les fondus du contrôle absolue n’y trouveront certes pas leur compte. Tout comme les impatients qui veulent tout de suite comprendre comment bien jouer ou les paresseux qui ne laisseront pas le temps à sa saveur d’exhaler. Aux autres, je garantie une bonne dose de fun et quelques rires aux éclats. C’est déjà pas mal non ?

Publicités

2 réflexions sur “Chronique : Ghooost (de Richard Garfield)

  1. Ce jeu a 2 lectures : la simpliste pour jouer avec les enfants et mamie le dimanche après-midi (sympatique) et la subtile pour les joueurs où l’on croit qu’un type qui a la moitié des cartes du jeu entre les mains est fini (redoutable). Je témoigne pour les fous rires. Et vu le prix, c’est vraiment pas cher le bon moment.

  2. Clairement, on peut y jouer sans trop se soucier de la stratégie et se laisser porter par le jeu (à la Uno) mais avec l’entrainement on comprend quel carte jouer pour obéir aux lois de l’emmerdement maximum pour les autres ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s